4 décembre 2004: le mariage de la solidarité et de l'esprit festif

Publié le par Le Ternois de service

Mariage-du-siecle 0021

Voici tout juste six ans, le 4 décembre 2004, le maire Jacques Desallangre unissait les destinées de l'Amicale des Cheminots et des Maqueux d'saurets, symboles respectifs de la solidarité et de l'unité festive, au profit du Téléthon. Six ans plus tard, ce " mariage du siècle" apporte ses premiers fruits... (Cliquez sur la photo pour accéder à l'album de mariage.)

 

Alors que les doutes qui pèsent sur l'avenir télévisuel du Téléthon mettent relief les fondations associatives de l'évènement, Tergnier se souvient avec d'autant plus de force d'un mariage particulier que le concert organisé le 4 décembre prochain au profit du Téléthon en sera le premier vrai fruit.

On l'avait appelé «  le mariage du siècle » et c'était en tout état de cause le premier mariage «  gaie » de Tergnier, célébré qui plus est au profit du Téléthon.

Cela s'est passé le 4 décembre 2004 très exactement. Ce jour-là, le premier magistrat Jacques Desallangre unissait les destinées de l'Amicale des Cheminots et de l'association des Maqueux d'saurets, ou plus exactement, de leurs présidents respectifs Alain Chenot et Jean-Paul Loiseau.

Loin d'être une farce, l'évènement constituait un symbole fort dont le sens n'échappa nullement au maire: « Votre mariage est placé sous le signe de la solidarité et de l'entraide. Je le souhaite exemplaire dans notre société qui en manque singulièrement, de ces qualités! Il nous rappelle à notre passé de travail, de difficultés et de manifestations joyeuses d'une population qui, parce qu'elles étaient rares, faisait de ces fêtes populaires un moment où l'on évacuait fatigue et préoccupations » déclarait-il solennellement.

La solidarité, c'était – depuis la construction de la Cité – le credo de l'Amicale des Cheminots, héritière en ligne directe du conseil de la cité par lequel Raoul Dautry avait incité les cheminots à prendre en main les destinées de leur quotidien.

L'unité festive, c'est celui de l'association des Maqueux d'saurets, organisatrice chaque année d'une grande fête populaire dans laquelle toutes les couches de population, toutes les origines, toutes les sensibilités et toutes les générations se côtoient d'autant plus aisément que jeux et nourritures sont gratuitement distribués grâce à l'engagement, dans toute leur diversité, de bénévoles soudés dans l'évènement. Une autre façon de prendre en main les destinées d'un quotidien meilleur.

Le premier mariage «  gaie », c'était assurément un pied de nez à l'actualité du moment, secouée par le premier mariage gay de France célébré par Noël Mamère en sa mairie de Bègles; une façon pour les mariés et leurs invités d'appréhender les «  grandes problèmatiques » de notre temps sur un ton plus léger et moins conflictuel. Des clins d'oeil comme celui-là, l'Amicale des Cheminots en avait déjà fait un deux ans plus tôt, également à l'occasion du Téléthon, alors que l'actualité étaient secouée par une nouvelle loi interdisant la mendicité. Les Amicalistes n'avaient rien trouvé de mieux que de former une chorale pour «  faire la manche au profit du Téléthon. »

Bref, tout cela avait un petit côté farce mais à l'heure des comptes, il s'avéra que la farce avait permis de collecter la bagatelle de 3428€ au profit du Téléthon.

Six ans plus tard, l'Amicale des Cheminots et les Maqueux d'saurets se retrouvent donc à nouveau à la table du Téléthon, non pas pour un banquet de mariage mais pour une soirée croque-monsieur musicale. Ce sera le 4 décembre à nouveau mais 2010, en la salle des fêtes de Quessy. Pour 5€, vous aurez droit à une boisson, un croque, la musique et la satisfaction d'apporter votre pierre à l'édification d'un monde meilleur au travers d'un événement dont l'avenir télévisuel n'apparait au final que comme une préoccupation de professionnels de l'audimat.

Commenter cet article